Veuillez utiliser cette adresse pour citer ce document : https://di.univ-blida.dz/jspui/handle/123456789/167
Titre: L'echec de l'industrie automobile en algerie
Auteur(s): Benguerba, Djouani
Mots-clés: INDUSTRIE
AUTOMOBILE
Date de publication: 2008
Editeur: univ- blida 1
Résumé: Ce mémoire constitue dans son ensemble un dossier de fond d’une revue scientifique. Il donne, à travers les avis des uns et des autres, les éléments deréponse aux lecteurs sur la problématique de l’industrie automobile en Algérie. Le travail présenté ici donne des éclairages très précis, que ce soit dans le fond que dans la forme, sur les raisons principales de l’échec à travers les étapes historiques du montage de véhicules en Algérie, le contexte actuel du marché et les perspectives de développement de l’industrie automobile. Ce travail a trouvé sa forme finale grâce à des enquêtes de terrain, de reportages, de papiers d’angles et d’interviews réalisées avec les acteurs directs du secteur de l’automobile, notamment le ministère de l’industrie et les concessionnaires installés en Algérie. Le marché de l’automobile en Algérie, constitue une activité économique importante amenée à se développer de manière croissante au cours des prochaines années. Dans son ensemble, ce marché offre en effet des perspectives de développement soutenu : le parc automobile est en mutation, son âge moyen est en baisse. Les ventes de véhicules neufs ne cessent de croître depuis quelques années, grâce à une demande soutenue en particulier des classes moyennes et une concurrence accrue, entre industriels, bénéfique aux consommateurs. Le marché est essentiellement guidé par le prix et le développement du crédit à la consommation qui permet d’élargir le socle de la demande. Le marché de l’automobile en Algérie, constitue une activité économique importante amenée à se développer de manière croissante au cours des prochaines années. Dans son ensemble, ce marché offre en effet des perspectives de développement soutenu : le parc automobile est en mutation, son âge moyen est en baisse. Les ventes de véhicules neufs ne cessent de croître depuis quelques années, grâce à une demande soutenue en particulier des classes moyennes et une concurrence accrue, entre industriels, bénéfique aux consommateurs. Le marché est essentiellement guidé par le prix et le développement du crédit à la consommation qui permet d’élargir le socle de la demande. En conséquence à cela, la problématique de l’industrie automobile n’est qu’une partie indissociable de la problématique globale de l’incitation à l’investissement en Algérie.
Description: 53p 4 CD ROOM ill. 30cm
URI/URL: http://di.univ-blida.dz:8080/xmlui/handle/123456789/167
Collection(s) :thèse de magister

Fichier(s) constituant ce document :
Fichier Description TailleFormat 
32-070-4-1.pdf5,07 MBAdobe PDFVoir/Ouvrir


Tous les documents dans DSpace sont protégés par copyright, avec tous droits réservés.