Universsity Saad Dahleb blida

Pneumopathies acquises sous ventilation mécanique diagnostiquées à l’unité de réanimation polyvalente aux CHU Blida

Show simple item record

dc.contributor.author ANIBA, Yousra
dc.contributor.author ANIBA, Leila
dc.contributor.author AZROU, S. (promoteur)
dc.date.accessioned 2022-06-08T11:18:06Z
dc.date.available 2022-06-08T11:18:06Z
dc.date.issued 2021
dc.identifier.uri https://di.univ-blida.dz/jspui/handle/123456789/17133
dc.description MPHA 472 fr_FR
dc.description.abstract Les pneumopathies acquises sous ventilation mécanique (PAVM) sont les infections nosocomiales les plus fréquentes et les plus graves en réanimation. Elles représentent environ 15 % des infections nosocomiales. Le diagnostic bactériologique est basé en routine sur les cultures quantitatives et qualitatives des prélèvements respiratoires distaux protégés(PDP). Dans le but d’étudier les étiologies bactériennes des PAVM ainsi que le profil de ésistance des germes isolées, on a réalisé une étude rétrospective sur 03 ans allant 01/01/201/ au 31/12/2020 au niveau de l’unité de microbiologie du CHU Blida qui a porté sur 113 patients qui ont été hospitalisés dans l’unité de réanimat ion polyvalente subissant une ventilation mécanique sur sonde endotrachéale ou canule de trachéotomie et ont bénéficiés de 184 PDP dans le cadre du diagnostic d’une PAVM. Notre populat ion d’étude est principalement masculine avec une sex-ratio H/F de 2.89 (84/29). L’âge moyen des pat ients est de 48 ans avec des extrêmes d’âge allant de 16 mois à 87 ans. La tranche d’âge des plus de 60 ans est prédominante. La PAVM est confirmée bactériologiquement dans 75,56%(82/113) des cas. Sur les 184 PDP analysés : 64,67% (119/184) sont revenue positifs, 30,98 % (57/184) négatifs, et 4.35% (8/184) contaminés. On note une nette prédominance des cultures mono microbiennes 54,6%(65/119) contre 37% (44/119) de cultures bi microbiennes. 183 bactéries ont été isolées, les bacilles à gram négatif prédominent avec en tête Acinetobacter baumannii 39, 51% (44/183) suivi par Klebsiella pneumoniae 18,58% (34/183) et Pseudomonas aeruginosa 15,85% (29/183), Haemophilus influenzae 8,74% (16/183).Les Cocci à gram positives sont dominés par Staphylococcus aureus à 11,48% (21/183). On note une mult irésistance chez les souches d’Acinetobacter baumannii. La résistance à la céftazidime est égale à 90,48% (38/42), à l’imipénème est égale à 97,06% (33/34) La résistance aux fluoroquinolones (lévofloxacine et ciprofloxacine) est égale à 92,68% (38/41) et 94,12% (32/34) respectivement. Le diagnostic des PAVM nécessite une confirmation microbiologique pour la prescription d’un traitement adéquat .Les mesures préventives sont toujours requises à la diminution de la fréquence de ces infections. fr_FR
dc.language.iso fr fr_FR
dc.publisher univ. blida1 fr_FR
dc.subject Pneumopathies fr_FR
dc.subject Ventilation mécanique fr_FR
dc.subject Réanimation fr_FR
dc.subject Bactéries multi résistantes fr_FR
dc.subject Acinetobacter baumannii fr_FR
dc.title Pneumopathies acquises sous ventilation mécanique diagnostiquées à l’unité de réanimation polyvalente aux CHU Blida fr_FR
dc.type Thesis fr_FR


Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record

Search DSpace


Advanced Search

Browse

My Account